menu

De la glace
à l'eau


retour

Géologie

À la croisée des chaines

Quand les Alpes rencontrent le Jura

L’Isle d’Abeau résulte d’un bloc de sédiments déposés dans les mers secondaires et soulevés au tertiaire suite à la formation des Alpes. La géologie explique en très grande partie l’organisation de l’espace et les types de cultures traditionnelles et actuelles.
Sur le plateau on trouve :
– à l’ouest, des roches du Bajocien (-178 millions d’années) formées de calcaires durs, compacts, sans fossiles
– à l’est, des roches plus jeunes (-170 millions d’années), des calcaires tendres, riches en fossile, qui ont servi pour la construction

Les glaciers ont recouvert la région, apportant à leur fonte une couverture de sables, galets, argiles…
Lors de la dernière glaciation, le glacier des Alpes avance jusqu’à Grenay. Il creuse ainsi les vallons de Saint-Savin et de Bourgoin, puis la vallée de la Bourbre et du Catelan. À l’avant il pousse les roches arrachées aux Alpes, qui forment la plaine de graviers de Chesnes.
Quand le glacier se retire, il découvre son lit, laissant place aux marais et rivières de la Bourbre et du Catelan au fond desquels s’accumulera la tourbe.
Au centre de ce site la butte calcaire de l’Isle d’Abeau dernier contrefort du Jura à résister.