menu

De la glace
à l'eau


retour

La Bourbre

Plus de risque de  «s’embourbrer »

Le canal de la Bourbre de a à z

La vallée de la Bourbre est asséchée sous Napoléon 1er, à partir de 1808. L’objectif étant d’obtenir de nouvelles terres agricoles et de lutter contre le paludisme et la malaria. Depuis des siècles, l’homme a fait de nombreux efforts pour assécher et canaliser l’eau. Le paysage de la vallée de la Bourbe est donc en grande partie artificiel. Les cours d’eau naturels ont été endigués en trajets rectilignes. Le milieu s’en est trouvé très bouleversé. Grace aux digues, sauf exception, l’eau ne déborde plus, le marais n’est plus inondé par la rivière.

Néanmoins, aujourd’hui les zones humides sont considérées comme un patrimoine écologique à préserver.Cauchy-2763